La nouvelle conscience de la Terre

Le Nouveau Réseau ou Circia

Stéphane MAZUY géobiologue

Présents depuis plusieurs millénaires pour soutenir l’être humain dans son évolution, les réseaux telluriques sont maintenant sur le point de disparaître.

Les réseaux telluriques absorbent les surplus émotionnels et les énergies négatives, ils ont favorisés également les processus d’évolution de conscience.

Ces systèmes énergétiques étaient les vecteurs de la conscience collective, alimentés par les métaux situés au centre de la terre. Ils étaient constitués de grilles que nous connaissons bien, dans le but de nous aider à structurer nos systèmes d’évolution.

Ils ont permis aux êtres humains de bénéficier de la conscience collective, sur un plan local et plus vaste( réseaux Hartmann, Curry, Peyré, Ley Lines….).

Ainsi la transmission des connaissances pouvaient circuler d’un peuple à l’autre, d’une civilisation à l’autre.

Connaissant l’existence et l’efficience de tous ces systèmes d’information, les dogmes, les égrégores, se sont appropriés ces systèmes énergétiques. Leur utilisation a été pervertie par l’égrégore de peur, afin d’exercer contrôle et autorité sur l’humanité. Au fil du temps, cet égrégore, sans cesse renforcé, c’est accaparé l’ensemble de ces réseaux.

En effet, tous les systèmes politiques, culturels, financiers, économiques, dogmatiques, reposent sur ces systèmes énergétiques.

Une nouvelle conscience s’active

Depuis 2018, une nouvelle forme de conscience, galactique et terrestre s’est installée. De manière progressive au début, à peine perceptible, puis tout c’est accéléré…

Cette nouvelle conscience vient donc remplacer tous nos repères énergétiques, émotionnels, spirituels. Elle ne se limite pas à simplement remplacer ces schémas obsolètes, elle vient modifier en profondeur notre processus d’évolution. Omniprésente, nous la ressentons avec plus ou moins d’intensité, vertiges, tachycardie, modification de l’espace temps, exploration de nos peurs et de nos zones d’ombres pour les transmuter.

Elle se nomme Circia, j’ai eu le privilège d’assister à sa venue sur Terre.

Nos systèmes de mesure terriens, deviennent totalement inopérants, obsolètes, ne trouvant aucun antécédent, aucun repère ni compréhension. Elle ne peut être quantifiée. Inutile de sortir pendule, baguettes ou autre.

Par conséquent tout se mesure dans le cœur. Il est encore possible de trouver les anciens réseaux, mais ceux ci sont de plus en plus effacés, et ne “s’activent ” que si nous redescendons notre niveau de conscience.

En d’autres termes, si en nous élevons notre niveau de conscience et si nous le plaçons dans notre cœur, Circia viendra à nous pour nous enseigner les fréquences de la nouvelle Terre.

Stéphane

Commentaires fermés.