Compteur connecté Linky, comment ça fonctionne?

 

 

 

Notre installation électrique n’est pas conçue pour supporter une fréquence supérieure à 1KHZ soit 1000 Hertz (1Hertz = 1 oscillation/seconde). Car, au-delà de cette valeur, les câbles électriques qui ne sont pas blindés vont donc réagir comme une antenne. Les fréquences de plus de 1kHz vont rayonner dans tous nos appareils et gaines électriques.

Les compteurs connectés Linky envoient du CPL (Courant Porteur en Ligne) sur une fréquence continue de 156KHz, soit 156 000 Hertz. Ce qui est 156 fois supérieur au seuil de tolérance de nos installations (à partir de 100KHz nous entrons dans les Hautes Fréquences).

Le CPL va générer une électricité parasite ou électricité sale qui stagne dans nos câbles. Lorsque Linky envoie ses informations sur notre consommation, il émet sur une fréquence comprise entre 63 et 99 MHz. Soit entre 63 et 99 millions de Hertz…

Il est important de savoir qu’un compteur connecté Linky émet aussi en Basses Fréquences.

Tests réalisés avec un compteur Linky

Linky émet en continue entre 0,03 à 0,08 V/m. Les effets thermiques ne dépassent pas 1 μW/m2.

Même si ces valeurs sont faibles, leurs effets sont amplifiés par notre installation électrique et par la fréquence d’émission de 156 KHz.

 

Linky communique à Enedis via un concentrateur toutes les 30 secondes par plage de 10 minutes.

Sur la photo le pic d’émission est de 0,56 V/m. Les effets thermiques atteignent en effet, 86 μW/m2.

Par conséquent, Linky émet environ 5472 signaux/24h en Hautes Fréquences et non 1 signal/24h dixit Enedis

 

Illustration de Linky en transmission de nos données